M'écrire encore

Se reconstruire à la source

Je suis en vacances dans le sud. Chez mon grand père maternel. C’est bon. Ça me ramène à l’essentiel. Ça me permet de faire le tri entre ce qui importe et ce qui n’importe pas… Ça me permet de saisir des instants, des souvenirs, d’imprimer son regard dans les tréfonds de ma mémoire. Je sais déjà que je n’oublierai jamais. Que ce que je vis durant ce séjour est important parce que c’est la source de qui je suis. J’ai imprimé son regard, j’ai imprimé son sourire, son rire, la tonalité de sa voix, la sagesse de ses pensées, la douceur de ses mouvements. J’ai imprimé son regard surtout… Son regard sur moi, tellement différent du regard des autres hommes… j’ai imprimé la lueur de fierté qui brille au fond de ses yeux, j’ai imprimé ce qu’il ne dit pas.. sans doute les mots sont ils parfois trop faibles pour exprimer certaines choses… mais dans ses yeux, je vois l’amour d’un grand père pour sa petite fille, et c’est tout ce qui compte, c’est tout ce qui importe…