M'écrire encore

Bientôt sept ans...

Je suis en pleine période de stages… C’est la folie, du boulot jusque par dessus la tête, des heures et des heures de préparation, du stress, de la fatigue accumulée… Mais je KIFFE ! J’aime tellement ! Je me sens tellement, tellement à ma place quand je suis devant ces gamins ! On vit un échange de fou ! Je flotte sur un petit nuage…

Je me souviens de l’époque où j’étais à l’école secondaire, les périodes de cours me semblaient généralement interminables, ces blocs de 50 minutes avaient tous des allures de journées entières… Et puis maintenant, de l’autre côté de la barrière, lorsqu’il me semble qu’à peine dix minutes se sont écoulées, je ne peux que constater que la période est déjà finie, et c’est hyper frustrant…

Je suis fatiguée, donc déstructurée…

Et puis je ne viens plus du tout assez ici… Et puis je ne suis plus vraiment "la même" depuis que j’ai créé ce nouveau journal… Parfois, je songe à rouvrir l’ancien, à le remettre en public… Et en même temps, je dois dire la vérité, je ne passe plus assez souvent, je ne suis plus "dans le coup", "dans l’ambiance" JI actuelle…

Alors de temps en temps, je sème quelques mots… Mais je ne confierai sans doute jamais autant d’émotion à ce journal que j’ai pu en confier au précédent… Ce n’est pas grave, je pense - et je le disais déjà à l’époque, dans le feu de l’action - que JI a été ma plus belle thérapie, à différents moments de ma vie…

Je viens de réaliser… Dans deux mois, je fêterai mon SEPTIÈME anniversaire, ici ! SEPT ans ! C’est dingue !

Mon premier écrit disait que j’avais déjà tenté à plusieurs reprises d’écrire un journal au format papier, mais que je n’arrivais jamais à vraiment m’y tenir, parce qu’écrire pour personne, ça ne marchait qu’un temps… Il disait que je me lançais dans l’aventure JI sans trop savoir où ça me mènerait… Il disait que l’idée me plaisait… Je crois que je ne m’imaginais pas une seule seconde être encore en train d’écrire ici, sept ans après !

Bref, j’ai un boulot monstre à enchainer…

Je n’oublie jamais cette communauté…

Bien à Vous.

Moi.